Notation public
Une Histoire sur http://revebebe.free.fr/

n° 12513!29/04/08
Plan à trois avec ma femme
critères:  fhh couplus grossexe grosseins fépilée facial fellation pénétratio fsodo poésie exercice journal pastiche humour québec -humour -revebebe
6926 caractères      
Auteur : Gonzo le clown

Je m’appelle John et je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée avec ma femme. Ma femme est évidemment magnifique, mais avant tout, je vais vous la décrire un peu plus précisément : elle est blonde et elle a de très gros seins (95H).


Moi, je suis un mec plutôt pas mal aux dires de toutes mes ex et même de ma femme. Sans me vanter, je crois que ce qu’elles apprécient toutes par-dessus tout, c’est ma queue. Sans être énorme, elle est belle, bien longue et surtout très épaisse (6,72 pouces de circonférence).


Ce jour-là, ma femme avait souhaité inviter notre ami Mamadou à dîner (et plus si affinités…) Personne ne résiste à ma femme et Mamadou est venu sans se faire prier. Il avait apporté une belle potée de fleurs.


Ma femme avait préparé du filet mignon, mais Mamadou ne mange pas de porc. Du coup, on a mangé devant lui et il nous regardait avec envie. Pour ne pas qu’il s’ennuie, je lui ai servi du champagne en lui faisant croire que c’était de la limonade (car il ne boit pas d’alcool non plus).


Bientôt Mamadou était complètement pompette et n’arrêtait plus de rire. Ma femme a su que c’était le moment de passer aux choses sérieuses…


Elle s’est levée puis est venue provoquer Mamadou en agitant devant son gros nez sa superbe poitrine (95I). Celui-ci a cessé de rire immédiatement pour sortir son énorme sexe.


À cet endroit du récit, je me dois de faire une pause pour vous décrire franchement le sexe de Mamadou : il est noir et énorme (près d’1,3 pied de long) et Mamadou lui-même, avec ses paluches de basketteur, ne peut en faire le tour d’une seule main.


Mamadou a donc pris son énorme queue à deux mains pour la présenter à ma femme. Cindy, c’est son nom, (à ma femme, pas à la queue de Mamadou), est bien chaude et était très excitée par l’objet en question. Alors elle s’est mise à genoux pour sucer Mamadou.


Vous croyez que la queue est tellement grosse qu’elle n’arriverait pas à la sucer, mais que à la lécher, hein ? Mais c’est bien mal connaître ma femme. Cindy a ouvert la bouche et a pris directement au fond de sa gorge plus de la moitié de la grosse bite (environ 0,7 pied). Et elle l’a sucée de toutes ses forces.


Mamadou gémissais de bonne heure. Quand à moi, je n’en pouvait plu. Je vais direct derriere ma femme et la soulleve par les anches. Elle retirre la bitte de Mamadou de sa bouche et me crie : ho mon chéri encule moi. Mais elle continua à branler Mamadou avec ses mains.


Alors j’ai enculé Cindy d’un seul coup et l’ai immédiatement défoncée à toute allure. Elle criait, tellement ce que je lui faisais était bon. Mais Mamadou lui dit : "Tu nous casses les oweilles !" et lui remet sa très grosse bite dans la bouche. Ça agit comme un bouchon et ma femme s’est contentée de gémir.


Pendant que je continue d’enculer ma femme et qu’elle continue de sucer l’énorme queue de Mamadou, celui-ci se met à lui lécher ses gros seins (95J), tout en lui caressant le clitoris, le dos et les cheveux. C’est à cet instant que ma femme a eu son premier orgasme.


Après, elle s’est relevée et a suggéré qu’elle voudrait qu’on change de position. Elle a débarrassé la table d’un grand geste, et a dit à Mamadou : prends-moi sur la table pendant que je suce mon mari. Alors elle s’est jetée sur le dos sur la table et a écarté les jambes. Mamadou ne s’est pas fait prier et est venu défoncer la belle petite chatte épilée de ma femme qui s’est mise à gémir.


C’est alors que Cindy a penché la tête en arrière pour me regarder. Elle m’a souri, mais comme sa tête était à l’envers, j’ai cru que quelque chose n’allait pas. Mais en fait tout allait bien et elle m’a demandé de lui présenter ma queue toute dure.


Je lui ai glissé toute la longueur de ma bite (22,8 cm) entre les lèvres jusqu’à ce que mes testicules assez imposants viennent buter sur son front et son nez. Et alors j’ai fait des va-et-vient dans la bouche de ma femme.


J’ai senti qu’elle avait son deuxième orgasme de la soirée lorsqu’elle a soudain serré les dents. J’ai crié de douleur, mais cela m’a excité beaucoup et je lui ai tout giclé mon sperme au fond de l’œsophage.


J’ai ressorti ma queue, qui ne débandait pas, tellement j’avais une vue sur les seins de ma femme. Et j’ai vu que Mamadou n’allait pas tarder à jouir non plus. Il a sorti sa queue de la grotte de ma femme et s’est branlé à toute allure en avançant pour venir poser sa queue sur le ventre de ma femme. Elle est tellement grosse que le gland arrivait jusqu’au milieu de ses seins. Et il a éjaculé au moins 10 cl de sperme partout sur ma femme, qui essayait de laper au vol.


Mamadou dit : ah salope ! en repliant son sexe. Mais ma femme lui répond qu’elle veut encore jouir. Elle veut que nous la prenions tous les deux par ses deux trous en même temps.


À suivre…




PS : si ce récit vous a plu, je pourrais vous en raconter plein d’autres.





Dimanche 31 décembre, 22h20 :


Ah, merde ! Trop court ! Ils m’emmerdent avec leurs 6 500 caractères ! Putain, qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pour le rallonger… Si je mets tout de suite la suite, ça ne va pas, parce que ça va pas pouvoir faire une série…


Ah, je sais ! Je vais ajouter une histoire drôle :



C’est un homme et une femme qui sont au lit, et l’homme est en train de tripoter sa femme qui a les jambes écartées. Soudain, elle s’écrie :



Et il répond :




Dimanche 31 décembre, 22h50 :


Allez, je l’envoie !



Dimanche 31 décembre, 23h00 :


Quoi ? Encore trop court ? Mais c’est vraiment un site de toquards !


Tiens, j’ai une idée ! Je vais mettre un poème à la fin. Comme ça ils verront comment je suis trop fort et que je parviens à écrire dans plusieurs registres à la fois.



Ma femme


Ma femme est belle comme la rosée du p’tit matin

Ma femme est brûlante comme le souffle d’un volcan

Ma femme a une silhouette de rêve et des gros seins

Et ma femme m’aime et gémit fort quand je la prends


Dimanche 31 décembre, 23h04 :


Putain, c’est trop beau ! C’est vraiment lyrique et puis tout en alexandrins avec des rimes de l’espace !


Allez ! C’est parti.


Oh, merde ! Ils font chier, là ! Encore trop court ? Qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre en plus. Il faudrait que je trouve encore un autre genre littéraire, après le récit érotique, l’humour et la poésie… Tiens, qu’est-ce qu’ils mettent comme genres dans leurs critères ?


Journal… C’est pas mal, ça, journal. Et puis ça doit pas être trop dur à faire. Oh, puis j’ai une idée : pour faire genre que c’est super bien fait, je vais l’insérer petit à petit tout au long de mon texte, en italique.


Oh c’est de la bombe ! Je suis trop fier. Allez une petite devinette pour finir :



Putain, je suis un génie !






Zorglub, je sais que tu es nouveau dans l’équipe de correcteurs, mais honnêtement, ce genre de textes, faut pas te faire chier à le corriger. Tu le renvoies direct à l’expéditeur. En plus t’as oublié un paragraphe. (Korrector)






Copyright © 2008
Demandez l'accord des Auteurs avant toute diffusion


Erotisme torride

Tendre Amour

Bon Scénario

Belle Ecriture

Plein d'Humour

Votre appréciation
Pour apporter des commentaires ou des notations importantes à un texte,
cela se fait désormais en cliquant sur le lien ci-dessous.
Il faut par contre être inscrit.

Commenter et noter le texte

Revebebe - Histoires érotiques