Notation public
Une Histoire sur http://revebebe.free.fr/

n° 18075Auvergnate13/09/17
Des vacances inoubliables
critères:   fhhh inconnu grossexe vacances fellation cunnilingu 69 sandwich partouze -totalsexe
9832 caractères
Auteur : Auvergnate

Après une énième séparation, Natacha décida de partir en vacances avec sa copine Nathalie pour se changer les idées. Natacha est une jeune femme brune, aux longs cheveux et aux yeux verts. Elles avaient décidé de se rendre dans le sud de la France, sur la Côte d’Azur, proche de la frontière italienne, dans un camping où elles avaient loué un mobile home pour la semaine.

Après deux jours plutôt maussades, elles avaient pris la décision d’aller faire un tour à la piscine. Celle-ci, en début d’après-midi, était déserte.



Son amie se mit à sourire.



Pas de réponse de la part de son amie qui semblait regarder au-delà d’elle.



Nathalie continuait de regarder en direction de l’entrée. Trois hommes venaient de faire leur entrée, la serviette sur l’épaule, riant et parlant un peu fort. Un sourire éclaira le visage de la jeune femme blonde. Voilà qui pourrait rendre le sourire à son amie. Elle était sûre que parmi les trois hommes, l’un conviendrait sûrement à Natacha pour la fin des congés. Celle-ci continuait à nager sans se soucier pour le moment de l’arrivée des nouveaux venus ni des personnes juste après. Lorsqu’elle sortit la tête de l’eau et retourna auprès de son amie, elle vit une quinzaine de personnes dans le bassin et ne remarqua pas au premier abord ces vacanciers premier abord



Elle regarda autour d’elle et son regard croisa celui d’un des trois hommes qui interpellait en italien ses deux amis avant d’effectuer un plongeon.



Elle continuait néanmoins à les mâter sans remarquer que le troisième était installé juste à côté d’eux. Scène qui n’avait pas manqué à l’œil attentif de Nathalie.



Natacha éclata de rire.



Elles continuèrent à discuter sur les atouts masculins quand l’homme vint jusqu’à elles ou plus exactement vers son ami. Il commença à l’interpeller avant que le voisin des filles ne lui fasse comprendre qu’il ne fallait parler qu’italien. Nathalie sourit encore plus quand elle comprit la phrase. Et son sourire ne la quitta pas lorsqu’elle entendit le récit que lui faisait son ami du détail en règle qu’elle venait de faire de son anatomie. Natacha était à dix milles lieues de cela et elle continuait de parler de sexe avec son amie, et surtout de son envie grandissante de trouver quelqu’un. Les trois hommes, de leur côté, dans leur langue exprimaient leur point de vue du charme français.


Après une longue discussion, elles décidèrent de quitter la piscine. Et alors qu’elles sortaient, Nathalie fit mine d’avoir oublié quelque chose pour retourner sur son transat et elle s’adressa à ses trois voisins.



Devant l’étonnement masculin, elle leur expliqua savoir parler italien et avoir tout compris de leur discussion, ce qui les fit sourire.


Bien plus tard dans la soirée, Nathalie prétexta un appel à passer à son futur époux pour s’absenter. Natacha s’installa sur la terrasse quand elle entendit un "bonsoir" la sortir de sa rêverie. Était-elle en train de rêver ? Elle s’imaginait au milieu des Italiens et ils étaient là, devant elle. Après quelques discussions plutôt banales en français, elle les invita à boire un verre. Elle apprit ainsi qu’ils étaient frontaliers et franco-italiens et qu’ils étaient ici pour le travail. L’un était blond aux yeux noisette, sourire rieur et se prénommait Guillermo. Le second, Enzo, était brun aux yeux bleus alors que Giorgio était un jeune homme basané. Ils avaient tous les trois entre 30 et 40 ans. Au bout de plus d’une heure, alors qu’elle voulait se resservir, elle se renversa son verre sur la robe.



Giorgio s’était levé et l’index sur la bouche entra dans le mobile home. Il se dirigea vers la salle de bain où il entendait son hôte du jour faire couler l’eau sur sa robe. Elle avait soulevé le tissu pour le mettre dans le lavabo, laissant apparaître ses jambes magnifiques et le haut de ses cuisses. Giorgio n’y tint plus et se rapprocha d’elle, tel un prédateur. Il posa ses mains sur la poitrine de Natacha et commença à la caresser tout en l’embrassant dans le cou.


D’abord surprise, la jeune femme regarda dans le miroir au-dessus du lavabo et sourit à son reflet lorsqu’elle croisa le regard de l’homme. Elle ferma les yeux et ce geste fut le signe qu’attendait l’Italien pour continuer. Il se colla encore plus à son bassin pour lui faire sentir l’effet qu’elle lui faisait. Elle ondula du bassin pour mieux le sentir puis glissa une main sur sa partie intime alors que ses mains à lui pétrissaient sa poitrine qu’il avait délivrée de la robe en faisant glisser les bretelles.



Et pendant que le couple commençait à passer aux choses sérieuses, les deux autres commencèrent à trouver le temps long.



Guillermo se leva pour vérifier cela. Il n’avait pas l’intention de passer à côté de cela. Il entra dans le mobile home, suivi par son ami, et sourit en voyant Giorgio embrasser à pleine bouche la poitrine dénudée de la jeune femme qui, elle de son côté, tenait dans sa main la queue dressée de son invité. Elle sourit en voyant les deux autres. Elle leur tendit l’autre main dans un signe d’invite, et pendant qu’Enzo sortait son engin démesuré de son bermuda, Guillermo ferma la porte et tira le rideau. Il sortit sa queue de son caleçon et commença à se caresser.



Il la poussa donc devant lui pour la diriger dans la pièce unique et la poussa sur le canapé-lit qui siégeait au milieu. Natacha s’assit sur le bord du meuble pendant que Guillermo et Enzo se mettaient de chaque côté d’elle, la queue bien sortie.



Et pendant qu’elle prenait en bouche le sexe de Guillermo, Giorgio s’était agenouillé devant elle et avait fini par la déshabiller. Il avait juste écarté le tissu de son string et avait posé sa langue sur sa chatte humide. Il la lécha et se pourlécha, tout en la doigtant de temps en temps.



Elle avait sa queue bien enfoncée dans sa bouche et jouait avec sa langue qui était partout à la fois pendant que sa main caressait celle de Guillermo.



Natacha changea de côté alors que Giorgio s’était redressé. Il s’était débarrassé de son pantalon et à genoux devant elle, il s’était enfoncé en elle, l’obligeant à s’allonger. Il commença alors des va-et-vient pendant que la jeune femme continuait à s’amuser avec l’un puis l’autre de ces sexes tendus.



La jeune femme commençait à crier et seules les queues des deux autres l’empêchaient de s’exprimer ouvertement.



Ils changèrent de position et la jeune femme s’empala sur le sexe dressé de Guillermo pendant qu’Enzo s’installa derrière elle pour mieux la prendre par derrière. Giorgio lui avait pris la place devant elle pour mieux se faire sucer et il faut dire que malgré les deux bites qui dansaient en alternance dans sa chatte et son cul détrempés par le plaisir, elle arrivait à prendre du plaisir en suçant le jeune basané. Sa langue était partout à la fois, sur ses couilles, sur sa hampe.


Et après de longues minutes, elle eut son premier orgasme, suivi de plusieurs autres durant toute la nuit. Mais ça ce sera une autre histoire, si vous avez aimé la première…



Ne souhaite pas publier son adresse


Copyright © 2017
Demandez l'accord des Auteurs avant toute diffusion


Erotisme torride

Tendre Amour

Bon Scénario

Belle Ecriture

Plein d'Humour

Votre appréciation
Pour apporter des commentaires ou des notations importantes à un texte,
cela se fait désormais en cliquant sur le lien ci-dessous.
Il faut par contre être inscrit.

Commenter et noter le texte

Revebebe - Histoires érotiques