Notation public
Une Histoire sur http://revebebe.free.fr/

n° 18163Isabelle de Marseille11/11/17
Mon masseur pour femmes
critères:   fh inconnu fépilée massage cunnilingu anulingus nopéné -articles -extraconj -f+medical -mastf
16019 caractères      
Auteur : Isabelle

Tout commence par un beau matin de printemps. Nous sommes un samedi. Comme souvent, je me décide au dernier moment. « Cet après-midi, je vais me faire chouchouter. » Un massage dans cet institut où j’ai l’habitude d’aller. Un après-midi sans mari et sans enfants. Après une difficile semaine de travail, je le mérite bien.

Je prends donc mon téléphone et je demande un rendez-vous avec une des masseuses. Zut ! Aucune place disponible ce jour-là. À croire que toute la ville a eu la même idée que moi.

Qu’à cela ne tienne. Me voilà devant mon ordinateur. Je tape quelques mots (je ne me souviens plus lesquels) sur ce célèbre moteur de recherche. Il va me désigner l’institut qui voudra bien de moi cet après-midi.


Je passe rapidement les propositions de petites annonces douteuses. Et je clique machinalement sur l’adresse d’un site de massages pour femmes. Je commence à lire le contenu, et doucement, progressivement, je commence à me rendre compte que ça parle de massages érotiques. Le premier moment de surprise passé, la curiosité me pousse à lire entièrement la page d’accueil qui, il faut bien le dire, est quand même assez courte.


Ça parle de massage sensuel, massage érotique, massage du yoni. Tiens ! Un terme dont j’ignore le sens. Mais qu’importe. Rien ne m’intéresse. Moi la maman et l’épouse parfaites, moi qui n’ai jamais trompé mon mari, même pas en pensée. Pourtant ce ne sont pas les propositions qui manquent. À l’aube de la quarantaine, grande, brune et mince, je me sais très désirable. Me faire faire un massage érotique ? Et qui plus est, par un homme ! Hors de question !


Je quitte donc le site et retourne à mon moteur de recherche.

Mais lui ne quitte plus mes pensées. J’ai beau essayer de me concentrer, je ne comprends plus ce que je suis en train de lire. Se faire masser par un homme, est-ce tromper son mari ? Non. Je pense que non. Il faut que j’y retourne ! Que je pousse un peu plus loin ma lecture. Que je sache au moins ce qu’est ce yoni dont il est question.


Et en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, ma souris est déjà remontée et clique, presque malgré moi, sur ce satané site. Et je commence à parcourir dans le détail les pages les unes après les autres.


Quand, tout à coup, mon mari sort de la salle de bain et me fait sursauter. Et comme une enfant prise les doigts dans le pot de confiture, je quitte vite le site, le moteur de recherche, je referme l’ordinateur portable et je me lève précipitamment du fauteuil en balbutiant quelques mots que je suis probablement la seule à comprendre. Et encore !

Pourtant je ne suis coupable de rien. Je ne faisais que lire quelques paragraphes d’un site de massages. Rien de répréhensible.


Finalement, la journée et le week-end passent sans que je n’aie eu droit à mon massage tant désiré. Mais mon esprit ne peut plus se détacher de ce que j’ai lu ce samedi matin. Je me promets donc d’y retourner dès que possible. Dès que je serai un peu plus tranquille pour tout lire sans être dérangée.


C’est ce que j’ai fait le lundi… Et le mardi… Et le mercredi… Et tous les jours de la semaine… Et de la semaine suivante.

J’ai tout lu et relu et re-relu. En long, en large et en travers. Je pourrais presque le réciter par cœur.

Tout est très bien expliqué et ne laisse aucune ambiguïté. Aucune place au doute. Et plus je lis et plus ma volonté s’effiloche. Et sans que je m’en rende vraiment compte, l’idée d’un rendez-vous s’impose à moi. Jusqu’à devenir une évidence. Il faut que je le fasse. Par curiosité.

Ma décision est prise. Je vais le faire. Mais le plus difficile m’attend : franchir le pas. Trouver le courage de prendre le téléphone et appeler.


Mais les questions sont toujours présentes : ce masseur est-il gentil, capable de me détendre pour que je puisse m’abandonner en toute confiance ? Il y a bien tous ces commentaires plus élogieux les uns que les autres. Mais j’ai un doute sur leur véracité. Je sais que des sociétés sont payées pour écrire des avis de consommateurs.


Il faut bien que je me décide. Après 15 jours de tergiversations, je dois me lancer. Mais je sais que si j’appelle, je vais bafouiller au téléphone. Je préfère donc l’e-mail. Et rendez-vous est pris pour un après-midi de la semaine suivante.


Après avoir posé une récupération et être rentrée chez moi pour prendre une douche, me voici sur la route de Marignane.


Quand je franchis l’entrée, je suis accueillie par une main tendue et un grand sourire. Brun, de taille moyenne, Luc est un homme charmant et sympathique. Je viens d’entrer dans un appartement simple mais décoré avec goût. Et très propre. Il me demande de m’asseoir sur le canapé et me propose une boisson. J’accepte un verre d’eau gazeuse. Nous parlons ensuite de tout et de rien, de la météo, si j’ai trouvé facilement, etc.

D’après ce que j’ai lu sur son site, nous sommes dans la phase de mise en confiance.

Il m’explique ensuite comment va se dérouler le massage et me fait quelques recommandations pour que ça se passe au mieux.


C’est un homme vraiment très gentil, mais malgré ça j’ai du mal à me détendre et je me demande qu’est-ce que je fais chez cet inconnu ? Cet inconnu chez qui je m’apprête à me déshabiller.


Il a dû remarquer ma gêne car il me propose gentiment d’annuler :



Je réfléchis quelques secondes qui me semblent durer une éternité. C’est décidé : je vais partir, je vais retourner chez moi. Et je réponds :



Quelle idiote je suis ! Mais après coup, je peux dire que je ne regrette pas d’être restée.


Nous continuons à discuter de choses et d’autres pendant encore quelques minutes. Luc est vraiment charmant et… charmeur. Je vois dans ses yeux que je lui plais. Il rit et sourit beaucoup, faisant de son mieux pour me mettre à l’aise. Avant de me conduire dans la salle de massage, il me dit :



J’acquiesce de la tête. Je comprendrai plus tard pourquoi il me dit ça.


Nous entrons à présent dans la pièce où va se dérouler ce fameux massage. Il y fait très chaud.

Tout est comme le reste de l’appartement : très propre et bien rangé. Il me laisse seule le temps que je m’installe. Suivant ses instructions, je me déshabille et m’allonge sur le ventre. Nue. La mousse de la table de massage est épaisse et confortable. Je ferme les yeux. Je suis bien. Je suis prête.

J’ai choisi le massage tantrique érotique.


La porte se trouve exactement dans l’axe de la table. Mes jambes sont légèrement écartées, et je sais qu’en entrant dans la pièce, la première chose qu’il va voir est mon sexe et la raie entre mes fesses.


Quelques minutes se sont écoulées quand j’entends la porte s’ouvrir et se refermer. De longues secondes passent sans que je n’entende le moindre bruit. Je sais qu’il est là. Peut-être est-il en train de détailler mon intimité. À cette seule pensée, je sens que je commence à mouiller. Finalement, bien que mes yeux soient fermés, je vois, à travers les paupières, la lumière se tamiser.


Il s’approche de la table. Je le sens près de moi. Il me demande si je suis bien installée. Je lui réponds que c’est parfait et je sens une de ses mains se poser doucement dans le creux de mes reins. Je ressens sa chaleur envahir l’ensemble de mon corps.


Après être restée un long moment sans bouger, sa main commence à décrire lentement des cercles et je sens un filet d’huile chaude couler sur ma peau. C’est très agréable. En même temps que sa main avance sur mon corps, elle étale cette huile délicieusement chaude. Je me demande comment il va faire quand il en sera à mon entrejambe. Il huile consciencieusement tout mon dos, mes bras, mes fesses (sans trop y insister) puis passe aux jambes, aux cuisses que j’écarte un peu plus pour lui faciliter la tâche mais il survole à peine mon sexe. Il revient sur mes fesses, fermes et rebondies, qu’il badigeonne longuement.


L’huilage terminé. Luc se place à ma tête et commence à me masser le dos. Ce sont plus des effleurements, de lentes caresses avec des pauses, qu’un vrai massage. C’est très troublant et agréable à la fois. Ses mains sont chaudes et douces. Les mouvements souples et fluides s’enchaînent en englobant les fesses. Je me laisse bercer par la douceur des gestes et les senteurs de l’huile. Un vrai bonheur !


Ses mains ne quittent jamais mon corps. Des mains d’une douceur incroyable, chaudes et délicates. Je suis au paradis. Je ne sais pas depuis combien de temps le massage a commencé mais il n’a toujours pas ne serait-ce qu’effleuré mon sexe. Mon corps se détend de plus en plus. Ma respiration ralentit. Je suis proche de l’endormissement et je flotte sur un petit nuage.


Soudain, une de ses mains qui va des épaules jusqu’au bas du dos s’égare entre mes fesses et effleure mon petit trou. Un frisson me parcourt le corps. Alors que cette main remonte vers les épaules, sa seconde main suit le même chemin que la première et s’enfonce entre mes fesses. Cette fois il s’attarde un peu plus sur mon anus qu’un des ses doigts caresse brièvement. Je sens mon sexe devenir délicieusement chaud et humide. Après quelques passages alternés des deux mains, le massage reprend son cours classique et la tension retombe. Je suis aux anges. Je réalise que la douceur de mains expertes peut m’amener à un lâcher-prise total. Je suis dans un état de béatitude et de bien-être absolus tant il me procure des sensations extraordinaires.


Après quelques minutes de ce traitement, je suis dans un semi-coma. C’est alors que Luc s’immobilise et que je le sens approcher son visage du mien et sa bouche de mon oreille. Dans un murmure, il me demande :



Je chuchote également ma réponse sans même ouvrir les yeux :



Je suis dans un état second, complètement abandonnée au doux toucher de ses mains habiles et à cette huile chaude et parfumée. Je me sens légère. Tellement légère… et je n’ai qu’une envie : que ça ne s’arrête jamais.


Jusque là, le massage est resté à peu près sage. Mais à présent, il prend une tout autre tournure et à chaque passage vers le bas du dos, ses doigts font des incursions entre mes fesses, voire même carrément sur mon anus qu’il caresse d’abord brièvement puis en y insistant chaque fois davantage. Ensuite il masse énergiquement chacune de mes fesses, ce qui a pour effet d’ouvrir et fermer mon sexe. Mes lèvres frottent l’une contre l’autre et je me sens mouiller abondamment.


Le massage se fait de plus en plus sensuel, et le glissement de ses doigts remue tous mes sens. Ma respiration est devenue plus courte et je sens mes seins durcir contre la table.


Il entreprend à présent un massage tout autour de mon sexe : voilà le fameux massage du yoni qui commence. Mon Dieu, quel délice ! Une vague de chaleur m’emplit le bas du ventre. Je suis tout abandonnée, et même un tremblement de terre ne me délogerait pas de cette table. Ses doigts experts vont de mon anus à mon sexe, sans jamais s’y introduire. À ce moment je crois que je gémis doucement. Je sens mon sexe totalement ouvert, totalement trempé.


Voilà qu’il délaisse lentement cette partie de mon anatomie et qu’il passe au massage de mes jambes comme s’il ne s’était rien passé de particulier. Une nouvelle fois, la pression redescend.


Quelques minutes passent et voilà qu’il entreprend à nouveau le massage du yoni. Cette fois, ses caresses se font plus précises. Ses doigts passent entre mes lèvres. Je les sens s’ouvrir. Il caresse délicatement mon clitoris. À plusieurs reprises il monte vers mon petit trou, revient entre mes lèvres, passe devant l’entrée de mon vagin mais ne se décide toujours pas à y pénétrer.


Il pose alors ses mains sur mes fesses qu’il écarte doucement. Je sens ensuite sa bouche embrasser le sommet de ma raie. Il écarte davantage mes fesses et ses baisers descendent vers mon anus. Et là, sa langue entreprend des petits cercles tout autour de ma "feuille de rose" pour finir par la lécher et la titiller longuement. C’est la première fois qu’on me fait ça. Même mon mari ne m’a jamais fait d’anulingus. Voilà pourquoi il m’a bien précisé de lui dire s’il faisait quelque chose qui ne me convenait pas. Loin de moi l’idée de l’arrêter ! À ce moment, une de ses mains lâche ma fesse et je sens son doigt me caresser le clitoris en même temps que sa langue continue de lécher mon anus. Ma raison chavire. Je ne sais plus où j’habite ni comment je m’appelle.

Mon bassin se soulève de plus en plus et des murmures de plaisir sortent de ma bouche.

Mon sexe est inondé et mon clitoris tendu. Ce massage me rend folle. J’ai envie de crier, mais je me retiens. Après quelques minutes, lentement il déserte une nouvelle fois cette partie de mon anatomie pour reprendre le massage. Et une nouvelle fois, la pression redescend légèrement.


Au bout d’un moment, il pose de nouveau ses deux mains entre mes épaules. Je sens son visage s’approcher du mien et sa respiration se confondre avec la mienne. Et il me chuchote à l’oreille que je peux me retourner sur le dos. Ce que je fais.


Me voici donc sur le dos, ma poitrine et mon sexe épilé exposés à son regard.


Il enduit d’huile le côté face de mon corps. Le ventre, la poitrine. Mes tétons s’érigent sous ses mains. Puis les jambes, les cuisses, et enfin mon sexe qu’il huile abondamment.


Une fois la phase de huilage terminée, ses mains recommencent à glisser et à me couvrir d’un film de caresses. La douceur de ses mains n’a d’égale que leur virtuosité.


Après le massage du bras gauche et celui du bras droit, il me masse longuement les seins gonflés par le désir. Le meilleur massage de poitrine que je n’ai jamais eu. C’est merveilleux ! Je sens mes grandes lèvres entrouvertes et mon sexe couler carrément. Ma respiration se fait si forte que je ne peux m’empêcher de laisser échapper un gémissement.


Puis il masse tout mon corps et les caresses reprennent de plus belle. Mais je n’en peux plus. Mon envie de jouir est telle que je me demande si je vais pouvoir tenir jusqu’à la fin. Si je vais pouvoir me retenir de prendre sa main et la diriger vers mon sexe pour lui faire comprendre ce que j’attends. Mais je suppose que cela fait partie du jeu : faire monter l’excitation à son paroxysme.


Luc continue son massage comme si de rien n’était. Puis il se dirige lentement vers mon sexe. Ma respiration s’emballe. Je sens mes lèvres s’ouvrir et j’ai l’impression de sentir un souffle frais sur mon clitoris. Je me tortille sur la table. Tout mon corps est tendu. Je suis au bord de l’explosion.


Maintenant, voici le massage du yoni final qui commence : le pubis, l’aine, tout autour du sexe. Ensuite il entame un long massage des grandes lèvres puis des petites. Que c’est bon ! Mon corps tout entier est secoué de la tête aux pieds. Je roule des hanches tellement les ondes sont fortes. Presque insupportables, tant mon envie de jouir est importante. J’ai envie de lui crier de me pénétrer. Mais Luc est imperturbable et continue son massage comme si de rien n’était.


Il ne m’a toujours pas pénétrée. Je suis déchaînée. J’ai besoin de jouir.


Finalement, je sens des doigts me pénétrer doucement et masser consciencieusement mes parois intérieures. Mon point G. Et là, je sens sa langue se poser doucement sur mon clitoris. Il alterne alors succions et coups de langue. Tantôt directement sur le clitoris, tantôt tout autour. Un cunnilingus sublime ! Le contact de sa bouche sur ma chatte est absolument délicieux. Sa langue et sa bouche sont d’une virtuosité folle. C’est extraordinaire ! Je fonds en le laissant m’apporter un plaisir immense. Une vague me traverse le ventre. Mes reins se cambrent. Je me mords les lèvres pour ne pas crier. Je halète, emportée dans un plaisir d’une intensité extrême. Mon corps tout entier se contracte pour un des meilleurs orgasmes de ma vie. Probablement même le meilleur orgasme de ma vie. Puissant ! Les contractions me font crier. Mon corps entier est cambré et je me mets à trembler.


Luc a cessé tout mouvement le temps que mes spasmes se soient calmés.


C’est fini.





Copyright © 2017
Demandez l'accord des Auteurs avant toute diffusion


Erotisme torride

Tendre Amour

Bon Scénario

Belle Ecriture

Plein d'Humour

Votre appréciation
Pour apporter des commentaires ou des notations importantes à un texte,
cela se fait désormais en cliquant sur le lien ci-dessous.
Il faut par contre être inscrit.

Commenter et noter le texte

Revebebe - Histoires érotiques