Noter ce texte

n° 05235Franck Morgon26/11/02
Le tableau
critères:  fh jeunes copains école amour volupté cérébral revede voir nudisme
Résumé:  Un étudiant en dessin peint son premier tableau de nu.
17007 caractères       
Auteur : Franck Morgon

 

Note générale = 15.00 / 20
(99 notations)
Note des inscrits = 14.98 / 20
(9 notations)
Note des non-inscrits = 15.05 / 20
(90 notations)
8 Erotisme25 Amour34 Scénario51 Ecriture7 Humour
Promotions : EmotionProposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
03227/11/02  12Il faudrait une suite car ceci nous laisse sur notre faim. Choix des mots, beau style, maîtrise des dialogues, vraisemblance... tout est au rendez-vous ou presque ...
Tynette22/01/06  14Dommage qu’au final, il ne soit pas meilleur peintre, mais sa perception laissait rêveur. J’espère que l’auteur aura continué d’écrire.
Zorro26/10/06  12Clara est devenue Sarah puis reClara: il en va ainsi de la peinture, du moins celle-ci; pendant une seconde, l'inspiration vous échappe, au moment juste où le pinceau se pose sur la toile...il faut des nerfs d'acier, hé, hé !
Mirthrandir24/05/09  19Des trésors presque oubliés dorment dans les archives du site. Ce récit est une petite perle et s'il semble loin d'un réalisme obstiné, certains descriptifs sont merveilleux de poésie et de sensualité. Bravo et merci.
Zébulon08/07/09 16Un petit récit tout mignon, rendant fidèlement compte de l'émoi que provoque chez les garçons la nudité féminine. La scène de la peinture est une pure merveille de poésie telle qu'on aimerait en lire plus souvent.
ANNIE-AIME14/09/09  17Un récit magnifique, émouvant, pas prétentieux pour deux sous. Une réserve : la recherche du modèle et l'imbroglio justificatif qui va avec, manque un peu de finesse.
Jacques Valcourant24/05/12  13Catégorie romantique. Comme un fade souvenir de jeunesse dont la saveur ne s'estompe pourtant jamais.
crinoline31/01/14 14Poétique et sensuel
Francis29/06/17  17Un texte magnifique, très bien écrit, et sensuel.