Noter ce texte

n° 05670Gufti "Mad" Shank09/02/03 *
(30/08/09)
24 avril 1962, Munich
critères:  fh médical bizarre facial pénétratio fantastiqu -policier -fantastiq
Résumé:  Je n'ose pas sortir. Je suis vraiment trop effrayé. Alors j'attends. Pour tuer le temps, j'ai entrepris de coucher sur papier les évènements de ces derniers temps.
40320 caractères       
Auteur : Gufti Shank

 

Note générale = 15.58 / 20
(66 notations)
Note des inscrits = 15.63 / 20
(10 notations)
Note des non-inscrits = 15.28 / 20
(56 notations)
2 Erotisme1 Amour19 Scénario16 Ecriture1 Humour
Promotions : ScénarioProposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
Niko10/02/03 13Je ne vois pas bien ce qu'il ya d'érotique la-dedans, mais cette lecture m'a néanmoins interessé.
03210/02/03  Pas de cotation pour cette histoire morbide où il n'y a même pas une approche de sensualité.
05010/02/03  15La question n'est pas de savoir si l'histoire est bonne ou le style agréable : c'est du Gufti. Alors, l'érotisme ? Ma foi, ce n'est certainement pas excitant, mais je mets quiconque au défi de décrocher avant la fin !
05610/02/03  14Pas d'érotisme, à peine un brin de sexe par moment ! Mais ce mélange de Mary Shelley (Frankenstein) et de Lovecraft (Reanimator) est plutôt bien mené. Rien d'original, moins bien que ses prédécesseurs, mais c'est pas mal.
Karl11/05/06 18Quelle ambiance, mes aïeux, ça décoiffe ! Ce texte serait mieux en jaune. On sent la progression de la folie, puis le retour de manivelle, comme une justice immanente… C’est bien écrit, sans fioriture. Du beau boulot, Gufti !
ptolemee17/06/06  14C'est gai, mais je n'ai pas complètement accroché. J'aurais préféré quelque chose d'un peu plus "dingue" que vraiment macabre. Et certaines choses sont probablement inutiles.
lucius27/09/07  16Bougrement intéressant ce texte, la seule chose que l'on puisse éventuellement lui reprocher c'est le côté un peu trop classique de ce récit fantastique
Mirthrandir30/08/09  17Pfiou ! Décoiffant ! Du rythme, du suspense, pour ce récit fantastique sur le thème du « savant fou ». Je suis resté accroché du début à la fin.
ANNIE-AIME05/10/09  16Wouah, un remake de Frankenstein. J’ai froid dans le dos. L’écriture, c’est du Gufti soigné, le délire aussi mais cette fois dans le genre morbide. Captivant et irritant à la fois.
Zébulon03/11/09 16Quelle imagination une fois de plus ! L'histoire est bien construite, le scénario est tellement soigné qu'il en devient presque crédible. On croirait lire un auteur du XIXe siècle, chapeau l'écrivain !
crinoline07/02/14 16Un texte qui flirte avec Eros, Thanatos, et Moria. Bravo.
10/02/03    Resident evil sauce Gufty... Bien ecrit, mais sans interet ici ! Ca fait plus froid dans le dos que bander !!!
itimaison10/02/03    Et bien moi, maître fred, j'ai décroché avant la fin ! Je ne suis peut-être pas normal alors ?
Fred 311/02/03    Non non, simplement j'ai perdu mon défi !! :-)
paul11/02/03    J'encourage l'auteur à continuer dans cette voie : chercher à chaque récit un nouvel univers à explorer, et toujours se renouveller. Restez imaginatif ! Vos histoires n'en sont que meilleures.
Parbleu20/05/05    Il faut changer de sujet à chaque fois et surtout être imaginatif parce qu'une histoire sans imagination c'est pas ça qui fait les histoires meilleures, c'est pour ça qu'il faut se renouveler (avec un seul L) en continuant sur la même voie.
roland.cha11/02/03  Pas mal cette version Shank du Herbert West Reanimator de HP Lovecraft. Je n'y ai pas vu d'érotisme mais ça reste sympa.
roland.cha11/02/03  Pas mal cette version Shank du Herbert West Reanimator de HP Lovecraft. Je n'y ai pas vu d'érotisme mais ça reste sympa.
mister.raoul15/02/03  Oui, eh ben moi je suis bien de l'avis de Fred.
godbach16/02/03  Je vous trouve tous très sévères. Essayez donc de mettre autant de références dans un texte. Et le cul n'est pas une obligation pour un texte de qualité, pensez à autre chose de temps en temps !