Noter ce texte

n° 07286Parigot20/04/04 *
(17/08/07)
Malika, je te veux si tu veux de moi
critères:  fh couleurs collègues poilu(e)s travail telnet voir exhib odeurs fmast hmast fellation cunnilingu anulingus fdanus fsodo coprolalie uro
Résumé:  Une baisse de régime qui conduit à une montée en puissance.
27696 caractères       
Auteur : Epizod

 

Note générale = 15.48 / 20
(314 notations)
Note des inscrits = 13.91 / 20
(7 notations)
Note des non-inscrits = 16.59 / 20
(307 notations)
159 Erotisme15 Amour133 Scénario86 Ecriture44 Humour
Proposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
07022/04/04  16Après une telle étude du milieu, l'abondance des dialogues très riches en psychologie (voilà Niko! ), l'auteur nous fait comprendre les jeux pervers entre un homme et une femme, nous fichant autre chose que la nausée du coup.
Niko23/04/04 14Plein de choses que j'aime dans ce récit (malgré le schématisme du premier paragraphe)
01724/04/04  15Intense et percutant. Un dialogue puissant et explosif. Une montée d'excitation totale et irrésistible. Où le vulgaire rejoint le désir...
benoblack17/08/07  16Excellent. Un texte plein de bruits, d'odeurs, de liquides. Du sexe brut, servi par un style sûr. Un jeu préliminaire parfaitement maîtrisé. Une grande réussite.
britonio12/02/09  3Franchement ça ne vaut pas une petite bière!
Mirthrandir03/04/11  16La partie de baise et les mots crus sont amenés avec adresse, humour et un incontestable sens du rythme et de la gradation. Une histoire de cul, mais avec de l'esprit ! Et la vulgarité en devient presque de la classe.
crinoline04/12/15 11Depuis 2002 le harcèlement SANS rapport hiérarchique est reconnu (art. 222-33 code pénal). Par ailleurs, le fait qu'il s'agisse d'un/e collègue ne devrait pas dispenser de se protéger ! Ecriture tonique cependant.
samiben5011/03/06 20g bien bande