Noter ce texte

n° 09495Jeff29/07/05
Le remontreur de mémoire
critères:  collection cérébral revede voir nonéro
Résumé:  Hommage à Philippe Mairesse... collectionneur de photographies ramassées dans la rue...
23753 caractères       
Auteur : Jeff

 

Note générale = 16.71 / 20
(26 notations)
Note des inscrits = 17.09 / 20
(8 notations)
Note des non-inscrits = 11.41 / 20
(18 notations)
1 Erotisme1 Amour5 Scénario9 Ecriture0 Humour
Promotions : Distinction CEProposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
Karl29/07/05 15L'art de raconter l'histoire des hommes, dans un monde qui s'automatise et qui automatise. L'écriture de Jeff m'attise !
Super-Nova01/08/05 19Quel texte!!! Sans doute il n'est pas sexuel mais si beau!!! L'érotisme est là, il est suggéré sans être oublié!!! Que c'est beau!!! Bravo
crinoline07/08/05 17Un personnage à la folie douce très touchante. Une écriture d'une grande humanité.
Padoum09/08/05  16Jolie ballade qui prend son temps. Beaucoup d'image dans ce texte, et pas seulement des photos.
ptolemee15/01/06  19Ce texte est magnifique car il réussit à donner au lecteur un sentiment d'érotisme après que celui-ci ait été convaincu qu'il n'y en aurait pas une ligne.
nono21/03/07  Mon commentaire change avec le temps, il me fallait faire abstraction du manque d'érotisme que je cherche ici. Et alors, l'atmosphère parfaitement rendue de ce promeneur solitaire, de ses rêves et ses espoirs m'a fait quitter le sol !
Mirthrandir14/12/08  16Un très joli récit fait de petits riens mis les uns à côté des autres, dans une poésie à la fois simple et originale, au vocabulaire riche et soigneusement choisi, imagé comme ces photos froissées ou déchirées abandonnées sur les trottoirs.
ANNIE-AIME28/08/09  18Quelle imagination ! Du grand ART ! Un art qui magnifie toutes choses, qui fait flèche de tous bois. Un régal. Merci.
Jeremy-3326/05/17  20Du grand art !
Hugo19/11/05 18Le collectionneur de photos abandonnées rappelle fortement le Nino du " Fabuleux destin d'Amélie Poulain ". Mais passées ces similitudes, on se rend compte combien le personnage de Martial est riche sous ses abords de clochard, et combien son regard sur n
LomZen 11/09/06 14Oui, moi aussi j'ai de suite penser au personnage de Nino. Mais ce Martial va plus loin. Je le trouve plus émouvant que son "confrère". Merci à l'auteur.