Noter ce texte

n° 10019Lafayette02/01/06
Toujours mais pas tout le temps
critères:  fh journal ecriv_f
Résumé:  Une fille désabusée boit la coupe jusqu'à la lie.
11625 caractères
Auteur : Lafayette

 

Note générale = 15.77 / 20
(143 notations)
Note des inscrits = 16.05 / 20
(18 notations)
Note des non-inscrits = 14.53 / 20
(125 notations)
10 Erotisme21 Amour33 Scénario67 Ecriture7 Humour
Promotions : EmotionProposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
Toubab03/01/06 19Vraiment un bon récit. Encore !!
Olifant03/01/06 18Le résumé, trop réducteur, risque de faire fuir certains lecteurs, et ce serait dommage, car ce texte est superbement écrit, émouvant et profond. Elodie la mal-aimée rencontrera un jour l'amour partagé, et nous donnera encore un texte superbe.
Giusepe04/01/06 18Ce texte sort du lot. Quel abîme entre ce récit haletant et certaines histoires de jambes en l’air tellement convenues !
Karl04/01/06 15Le style est assez captivant. Dans ce texte, il évolue tout au long du récit, pour terminer en quelques maux, en quelques mots. Il faudrait tout de même passer un antivirus orthographique pour parfaire cette présentation.
ptolemee06/01/06  18Il m'a fallu lire jusqu'à quatre fois ce texte pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur et déterminer ma note, pour être sûr que l'auteure a bien voulu décrire tout ce que je me suis imaginé à la première lecture. Je ne peux mettre moins.
Padoum08/01/06  19Ca tape fort. J'ai respiré au même rythme que la narratrice, completement happée par le texte.
05215/01/06  15Un beau texte rédigé avec un style original. Même si la petite partie technique du début pourrait être reprochable, L'ensemble est vraiment plaisant à lire.
crinoline17/01/06 14Le style est très personnel, le thème original, les sentiments de la narratrice sont rendus avec force. Mais le côté auto-flagellation (cérébrale), bof…
Sofie13/02/06  18Mon 18 ! Texte extraordinaire haletant, tout est excellent. A LIRE !!!! Me donne envie d'arreter d'écrire même. Un seul texte de cet auteur, affreux !
Zorro14/02/06  15Débit serré, rapide, on ne voit pas tellement où l'on va, mais c'est pas important, même si on suit pas, le style soutient. Et même si on prend le train en court de route, c'est tout pareil qu'au début.
benoblack24/02/06  12Emouvant certe. Bien écrit sûrement, mais dans un style difficile à suivre. Mise en page pas à la hauteur. Excitation et érotisme à la traîne. original toutefois. Au bilan : mitigé.
CatSaTum07/03/07 15J'ai du mal à plaindre ce personnage, mais aucun à admirer le style et la construction du récit. Ca me rappelle une chanson, où il est question de femmes libérées pour qui ce n'est pas si facile...
Pandore27/10/07  16Très poignant, cette histoire prend aux tripes
annie-aime20/12/10  16Il faut s’accrocher mais c’est génial. On parle de tarot, on parle de vie, de désir et de soif de tendresse. Original et poignant. À lire.
Mirthrandir08/01/11  14De l'émotion, des choses à dire, des mots qui frappent... mais tout est jeté comme c'est venu. On peut pourtant retravailler un texte sans en gâcher la spontanéité...
Lily-C08/01/11  11L'histoire est poignante, mais probablement par incompatibilité avec le "style", je n'ai pas trouvé de plaisir à sa lecture...
hidden side26/05/11  18Une justesse de ton tout simplement énorme... quelle claque ! Le style faussement chaotique laisse pantois de maitrise. Que j'aimerais écrire comme ça !
favasso03/02/16 18Marrant ! D'abord le texte lui-même est suprêmement humoristique. Pour le ressentir, il ne faut plus être obsédé par l'envie du porno. Les dernières phrases sont dommages, il n'était pas indispensable de vouloir faire pleurer...
pat.vigneron02/01/06 18superbe
Rigoletto02/01/06   18Emouvant...très émouvant
03/01/06   14On parie que c'est vraiment une femme qui a écrit ça ? Il y a de l'intelligence, de la subtilité, de l'ambiguité, de la complexité, etc, etc. Enfin quelqu'un pour qui le cul ne se réduit pas à la taille des organes: c'est rare...
a.ermige03/01/06 14Un joli texte. La vie est mal faite: souvent c'est elles qui ont la migraine, et là elle veut et lui n'a pas envie... dommage. Un petit reproche au sujet de phrases qui me paraissent un peu grandiloquentes.
favasso03/01/06 14Bravo ! trés original à plus d'un niveau. Attention toutefois aux anglicismes relatifs à l'informatique, les vieux comme moi n'y comprennent rien.
catherine03/01/06 14Moi qui milite pour la creation d'un critere "originalité" voila le genre de texte qui le meriterait amplement...
03/01/06   18C'est devenu tellement rare qu'on privilégie la forme sur le fond. Encore plus des commes cela, c'est frais et même pas chienne de garde.
totof03/01/06   12un bon début de roman style "à l'eau de rose" un peu chaud.
France03/01/06   2 Vous ne comptez pas faire une suite au moins. Ou alors allez voir des éditeurs style Arlequin "Série Rose" et encore.
03/01/06   16Version féminine d'un épisode d'Origami 09862. Superbe, criant de vérité, écrit en larmes majuscules.
08/01/06   18très dur mais tout aussi érotique
14/01/06   20ca s'est original, sur ce site....
Goldwolf7815/01/06 20Touchant, poignant, criant de vérité... Les mots justes, l'atmosphère pesante, la parfaite description de la déception, du sentiment de perte, des contradictions que l'on s'impose pour se faire mal lorsque notre âme erre... Ayant le coeur en miette
Princesse16/01/06   20Cette façon de décrire les chose est unique et parfaite, tout a fait se qui se passe dans une tête les pensées qui se bouscule BRAVO
favasso14/02/06 16Au niveau style, une des plus belles choses publiées sur ce site. Bon c'est pas marrant, certe, il faut quand même applaudir une plume d'une tele qualité !
18/02/06    Je lui ai supplié de me faire l'amour : ce "lui" fait un peu tache dans un texte dont on nous vante la beauté du style...
vincent12821/02/06   18Ca aurait du être 20... Mais... l'homme égérie (pas possible)... et surtout la parlote ; les phrases courtes n'empêchent pas la parlote ; parler des cartes et de la parlote n'empêche pas la parlote. N'empêche, très fort! Sans la parlote ça serait parfait!
llanto23/02/06 16Style, con-fusion des pensées, réalisme douloureux... pourquoi chercher à "payer comptant" en fissures quand il suffisait de vivre la fin jusqu'au bout?
26/03/06   18c'est rare de trouver des textes qui permettent de comprendre comment les femmes réagissent à l'amour physique
04/04/06   18plus que de l'érotisme, c'est une écriture virtuose. bravo!
05/07/06 20ouhaooooo !
meereem 22/09/06 16TRès beau texte, enfin untexte littéraire, qui exprime des sentiments et pas des mouvements de bielle ! Voilà comment les femmes ressentent l'amour . Récit assez triste, celui d'une défaite. MAis très beau texte.