Noter ce texte

n° 10167Giusepe19/02/06
Le Résistant
critères:  ff chantage intermast nonéro
Résumé:  Je crois que ça y est, c'est pour aujourd'hui. Ils sont venus me chercher tôt ce matin. Cela faisait bien une semaine que je n'étais pas sorti. Une semaine dans le silence et dans l'obscurité.
22948 caractères       
Auteur : Giusepe

 

Note générale = 16.01 / 20
(137 notations)
Note des inscrits = 16.16 / 20
(21 notations)
Note des non-inscrits = 15.12 / 20
(116 notations)
7 Erotisme1 Amour56 Scénario49 Ecriture3 Humour
Promotions : Distinction CEProposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
Zorro19/02/06  16Intériorité, psychologie, tout y est, l’esprit tourmenté est superbement rendu, mais un je ne sais quoi manque encore qui rendrait ce récit encore plus kafkaïen. Mais on sent que c’est tout près. Beau talent en tout cas.
ptolemee19/02/06  16Dommage qu'on est sur un site d'histoires érotiques car cela nous fait deviner une partie du scénario. Mais une partie seulement ! L'écriture et les ambiances sont très agréables. J'aurais bien aimé voir la fille d'un peu plus près...
Rip20/02/06 20Du tout grand art ! C'est la première fois que je donne 20... mais je n'ai pas lu tous les textes publiés.
Olifant20/02/06 17Saint Eloi n'est pas mort, il raconte encore !... Sérieux, maintenant : c'est un texte pas drôle, pas "frais", pas plausible, mais très bon quand même. Sacré Giusepe ! On doit quand même pouvoir éjaculer sans toucher ni être touché, si je me souviens bien
Karl21/02/06 12C’est sûr que c’est bien écrit, mais tellement malsain… De la souffrance, de la contrainte, de la douleur. Je n’ai pas vu d’érotisme, tant ces notions étaient dominantes. Et la fin n’est pas pour me relever de cette impression. Froid dans le dos.
sonny1321/02/06  14Original, bien raconté.C'est intéressant, à voir sur un autre sujet.
crinoline21/02/06 13Force est de rendre hommage à l'écriture et à l'originalité du scenario. C'est une belle métaphore de la torture du désir qui plus est. Relents de culpabilité sublimés peut-être, mais c'est quand même un poil violent à mon goût.
Sky-Doll23/02/06 15Grande maîtrise au niveau de la construction et du style, même si certains détails cassent l'ambiance que l'auteur met tant d'effort à instaurer...
Isaa25/02/06 16Effrayant mais vraiment magnifique! Le ton désabusé du narrateur, les descriptions, ... tout cela contribue à rendre ce texte plein d'émotions.
Padoum26/02/06  16Il n'y a pas d'érotisme dans ce texte, juste une relation entre un homme et lui-même. C'est assez violent. J'avoue m'être fourvoyée jusqu'a la dernière ligne.
lucius04/03/06  16Diablement efficace
M.D.09/03/06 19Une dimension psychologique et un superbe érotisme ! En plus c'est original. Est-ce qu'une telle torture peut vraiment arriver ?? Est-ce qu'elle marcherait ? je n'en suis pas sûr... Mais l'idée est géniale, tout comme le texte!
benoblack14/03/06  18Texte extraordinaire : le ton est juste, la situation criante de vérité (enfin je suppose...), le scénario et le déroulement de l'intrigue implacables. Dans le même style de baffe, ne pas rater le 10062 de Olaf.
DARA15/07/06 16Je me souviens très bien avoir lu ce texte. Mes félicitations à l'auteur. il vous tient jusqu'au bout. Le texte est cohérent, l'histoire est forte, et le plus difficile: la chute congruente, très différente des auteurs "post coïtum"
CatSaTum09/03/07 18Horrible. L'homme est capable du pire pour l'homme. En voilà une brillante démonstration,à laquelle on souhaiterait ne pas croire, s'il n'y avait eu tant d'exemples de pire encore. Il n'y a pas si longtemps, et pas si loin... Quelle écriture !
Mirthrandir28/10/08  15Superbement écrit, décrit, dans un implacable crescendo. Une succession de tableaux d'une exceptionnelle froideur. Une excitation qui n'excite pas, qui dérange, qui dégoûte. Du non-sexe, de l'anti-érotisme. Un récit horriblement efficace.
CP03/01/09  18Une perle. Rien d'autre à dire. Une perle.
ANNIE-AIME09/08/09  18Récit magnifique ! Chaque mot porte. De l’érotisme à l’état pur. Cérébral !
philipum10/12/09  17Excellente histoire, très bien écrite, percutante, même si je ne suis pas trop sûr d'y croire... peut-il exister de telles femmes ? (gasp!)
Zébulon10/12/09 18Scotché ! Je suis scotché par la maîtrise de l'auteur sur ce texte puissant qui prend aux tripes. Quel plus bel hommage peut-on rendre à la séduction des femmes, et quel plus grand témoignage de la faiblesse des hommes face à elles ? (Merci philipum)
Mamadou31/12/10  18Excellent!
Desdémon19/02/06   18Vraiment excellent. Très bien écrit, belle progression, suspense, frustration. Pas très érotique certes mais très original. Bravo.
a.ermige19/02/06 12Le texte est intéressant, mais la situation semble plutot grotesque, et l'érotisme n'est pas au rendez vous.
Hisoka19/02/06   16On nous en fait deviner assez pour nous faire travailler l'esprit. Le tout est très bien rendu, ce qui change du déjà vu de la plupart des récits. Très beau jeu psychologique, et belle chute. Il est souvent dur de trouve une fin qui ne réclame pas de suit
catherine20/02/06 10J'ai l'impression d'avoir ouvert une nouvelle voie, le melange historico/érotico/realiste. Mais là, je trouve que ca n'est ni erotique ni meme simplement possible...
Sarah20/02/06   14il cite graeme allwright, moi qui croyait que personne ou presque ne le connaissait
Amanite21/02/06   12Show me slowly what I only know the limits of. Dance me to the end of love.
Jeff23/02/06   14Malgré la note de l'auteur, je reste coi...
24/02/06   18un texte coup de poing
favasso28/02/06 18No comment
03/03/06   16Atroce mais bien écrit !
Minora 30/08/06 20J'en ai le souffle coupé. Bien-sûr un peu dérangeant mais très fort. Deuxième texte que je lis de Giusepe et il me parait parti pour être un GRAND ! Continuez, surtout continuez...