Noter ce texte

n° 10771Un homme, le reste est sans importance14/09/06
On ira tous au paradis mêm' moi
critères:  nonéro mélo
Résumé:  On ira tous au paradis, mêm' moi, Qu'on soit béni ou qu'on soit maudit, on ira, Avec les saints et les assassins, Les femmes du monde et puis les putains
14424 caractères       
Auteur : Patrick R. D.

 

Note générale = 16.69 / 20
(71 notations)
Note des inscrits = 17.08 / 20
(11 notations)
Note des non-inscrits = 14.45 / 20
(60 notations)
1 Erotisme13 Amour19 Scénario27 Ecriture2 Humour
Proposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
maya14/09/06 trés bon texte,émouvant,plein de tendresse, sans pourtant tomber dans le mélo; on en redemande.
Karl14/09/06 17C'est poignant, émouvant, touchant. Cette confession, ce point dans une vie qui s'anime enfin, appelle à la réflexion. Pardonner, serait-ce la force des sages ? On peut en rêver... mais le prix est élevé.
Atchoum14/09/06 15Ben bravo, on peut dire que ça prend aux tripes, ça noue l'estomac. C'est très joliment raconté, avec un style maintenu "simple", presque puéril.
Melinda14/09/06  19jolie confession...ça fait mal mais ça fait du bien...plus qu'un texte 'sexe'
Tynette16/09/06  18que dire de plus...
ptolemee17/09/06  17J'ai longtemps cru que 18+10=25 (et ça marche pas, même dans m'importe quelle base.) Mais j'ai compris, c'était l'année de la chanson (je suis vite perturbé). J'aurais bien aimé avoir les séances de psy racontées en détails.
OeilCoquin18/09/06  J'adore ce texte mais Dieu qu'il est triste. A lire d'un trait sans penser ni à ses yeux, ni à sa gorge. Bravo...
Giusepe21/09/06 17Très bon texte, dont la principale qualité est la très belle perception des mécanismes psychologiques qui concernent l’amour, la haine, et les relations parents enfants.
Olifant21/09/06 17Un texte très fort. Du beau travail. Préparez vos mouchoirs, mais pour les larmes, ne vous y trompez pas ! Je plaisante parce que je suis ému. Chapeau, l'auteur ! Bon, cela dit, je trouve les phrases un peu trop courtes. C'est voulu, bien sûr...
CatSaTum09/03/07 18On peut se demander ce que fait un tel texte sur un site d'histoires érotiques. La réponse est : comment ne pourrait-il pas y être ? Il explique la genèse de l'anti-érotisme. Beaucoup de justesse dans la psychologie, beaucoup de finesse dans l'écriture.
Mirthrandir29/10/08  16Pas de cul, pas de fesse, pas de sexe dans ce récit. Juste du coeur.
Zébulon26/06/09 18Poignant, émouvant, juste. D'autant plus juste que j'ai connu cette fille, enfin une fille qui a vécu exactement la même histoire. C'en est même troublant. Anne-Sophie, c'est toi ?
crinoline04/07/17 17Texte touchant et bien structuré.
jef007 14/09/06 16vraiment très beau et très emouvant ......... on en redemande
lapinlapin 14/09/06   12Une très forte tendance à virer dans le mélodrame où tout finit naturellement bien. Enfin c'est toujours mieux que de jouer les kamikazes pour s'offrir 70 vierges au paradis.
favasso14/09/06  J'aime pas le mélo. Mais la vie est quelquefois mélo, aussi. j'aime pas les épinards, mais ils existent quand même, et le reste aussi...Bonne narration, sauf un dédut un peu bafouillant.
catherine14/09/06 14Decidement, c'est la serie ! Bien ecrit, bien vu, ca sent le vecu. Mais c'est pas bientot fini ces textes qui vous foutent le bourdon ?
14/09/06   18tres belle histoire
ephebe 15/09/06   18c'est beau et triste et gai aussi tant d'emotions vous donnent les yeux mouilles merci
15/09/06 18bouleversant! Est ce que tout est vraiment inventé? J'en doute, le texte est de toute façon très fort
Alexandre9219/09/06 18Je ne vous mets pas 20 par pure jalousie de ne pas savoir ecrire des textes aussi touchants, justes et aussi bien construits... Bravo
philipe 03/12/06 18Histoire très émouvante. Je ne comprends pas pourquoi c'est un homme qui écrit l'histoire d'une femme. Ce récit ressemble au N° 10756: Véronique. Il a peut-être la même motivation.
scrameustache54 11/01/07   20Des mots peuvent être terribles et marquer une personne - dès l'enfance. J'ai lu ce texte avec beaucoup d'émotion.
02/04/07   18tres emouvant,je ne sais pas si cette histoire est vrai,mais elle est belle,simple,anonyme comme il en existe des centaines
sugarwoman 07/04/07 16ca sent le vecu.. un parcours malheureusement pas unique, mais la fin nous donne une note d espoir...