Noter ce texte

n° 13273Harold B03/05/09
Amnesia
critères:  nonéro fantastiqu
Résumé:  Je m'éveille dans un endroit que je ne reconnais pas. Je ne me souviens plus de rien. Je ne sais même plus qui je suis. Je suis complètement amnésique...
15937 caractères
Auteur : Harold B

 

Note générale = 15.87 / 20
(33 notations)
Note des inscrits = 16.10 / 20
(14 notations)
Note des non-inscrits = 10.24 / 20
(19 notations)
0 Erotisme0 Amour9 Scénario13 Ecriture2 Humour
Promotions : AmbianceProposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
OeilCoquin03/05/09  Un bien curieux récit, ou plutôt un essai... qui est loin d'être sans intérêt.
Démon03/05/09  16Très fort ! Ambiance intrigante. Un récit qui donne juste envie de continuer la lecture ; j'ai eu plusieurs intuitions, avérées ou non... ;) et arrivée à la fin, j'ai relu pour trouver encore d'autres interprétations. Bravo.
noursette41003/05/09 14Un bon texte intéressant et qui se laisse lire. Déroutant en partie seulement. Pour le reste, cela s'apparente plutôt à un "rêve" éveillé.
louvilneau04/05/09 18Un récit onirique qui vous tient en haleine. Ce n'est pas érotique mais c'est vraiment sensuel ! L'écriture est très belle. Bravo !
patoche04/05/09  17Excellent au niveau de l'ambiance, oppressante. Un très bon récit d'épouvante.
Zébulon04/05/09 17Excellent ! On voit le film, on vit les scènes et on reconstitue l'histoire en même temps que l'amnésique. Ca c'est du scénario !
nicoli05/05/09  18Un très bon récit, pas trop long, avec des phrases nuancées et brèves. Une atmosphère fantastique entre schizopréne et Alzheimer, du mystère avec du style. Bravo.
42600laurent06/05/09  12
Mirthrandir18/05/09  16Une vraie nouvelle fantastique, inquiétante, sans horreurs mais noyée dans une brume angoissante. Faut-il chercher à comprendre ? Le récit, habilement mené, se termine sur davantage de questions que de réponses. Et pourquoi pas, finalement ?
catherine25/06/09 Moi, je, mais en bidons de six litres, ma grand-mère fait du vélo, 37,2° le matin, mettez-m'en deux caisses, huit heures et quart... C'est ce à quoi me fait penser ce texte. Faut arrêter l'extasy !
ANNIE-AIME05/07/09  16Suspense jusqu'à la derniére ligne et même au delà. Diable!
Medigane17/07/09  16Très bon texte. J'aime à la fois la progression du texte, le style et l'originalité. C'est très intelligent d'avoir pris ça sous l'angle de l'amnésie. Et n'explicitant pas tout, ça laisse le lecteur réfléchir un peu. Merci
baleine02/08/09  18Voilà un texte bien écrit, avec une ambiance à couper au couteau (sans jeu de mots). C'est un cauchemar, on est dedans. Peut-être un peu plus de développement aurait pu éclairer le mystère, la femme au couteau, etc.
Lilas03/08/09  15De noirs démons parcourent ce texte en une longue suffocation tourmentée. J'ai aimé l'ambiance, et un peu moins tous les détails un peu trop répétés, qui donnent une lourdeur à l'écriture.
lucius08/10/09  15Un bon récit d'ambiance. Le seul reproche qu'on puisse lui faire est qu'il tourne un peu trop sur lui-même
Rain11/03/12  16Du fantastique bien mené avec tous ses ingrédients.On entre tout de suite dans ce récit inquiétant. Un bon moment de lecture avec une fin intéressante.
Démon03/08/09    mékilékon ! :D (pas toi, Zébulon...)