Noter ce texte

n° 16999Calpurnia05/09/15
Les outrances d'un prêtre
critères:  f h fh ff fbi hplusag uniforme bizarre amour fsoumise hsoumis fdomine hdomine voir pied fmast hmast entreseins fellation cunnilingu pénétratio fsodo hsodo lavement attache bondage bougie fouetfesse init théatre humour
Résumé:  Une femme vient se confesser, pour s'être adonnée au vice solitaire, à un prêtre traditionaliste. Celui-ci veut profiter de l'occasion pour la manipuler et profiter de ses charmes, mais il sera vite dépassé par les événements...
78672 caractères       
Auteur : Calpurnia

 

Note générale = 15.88 / 20
(45 notations)
Note des inscrits = 16.84 / 20
(4 notations)
Note des non-inscrits = 12.57 / 20
(41 notations)
11 Erotisme2 Amour12 Scénario20 Ecriture8 Humour
Proposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
LouVilneau06/09/15 14Un travail énorme… mais je doute que la versification mette en valeur cette histoire. Il est sûr qu’elle émousse quelque peu l’obscénité de la situation mais elle rend la lecture difficile, voire ennuyeuse à la longue.
laure topigne07/09/15 2078 672 notes posées sur la portée composent une symphonie qui m’a éblouie jusqu’en ses quelques rares fausses notes. C’est aussi une ode à notre langue à déguster sans modération. Il y a du travail mais surtout de la jubilation. Merci Calpurnia
Jakin08/09/15 18Avec ce texte, Calpurnia mérite d'être nommée membre d'honneur de la Libre Pensée. A bas la calotte !
favasso12/09/15 Il me parait clair que les interdits sexuels de l'Eglise apparaissent aujourd'hui ridicules. Par contre, si le travail de Calpurnia est impressionnant, il ne m'a pas séduit pour autant.
ptilu25/09/15  18Dieu que j'ai aimé ! J'avais adoré le premier, là je suis en pâmoison devant cette version plus aboutie. Un peu long, peut-être, à lire, mais plus c'est long plus c'est bon ... Un travail de titan ! Chapeau bas, Calpurnia !