Noter ce texte

n° 17694Calpurnia18/12/16
Il jouait Beethoven
critères:  f ff fffh fbi hplusag jeunes bizarre collection amour fsoumise fdomine ffontaine pied fmast massage fdanus jouet attache bondage poésie nostalgie -amourpass
Résumé:  Des femmes se réunissent pour dire adieu à l'homme qu'elles aimaient. Même mort, il leur réserve encore des surprises...
61956 caractères       
Auteur : Calpurnia

 

Note générale = 17.49 / 20
(79 notations)
Note des inscrits = 18.00 / 20
(10 notations)
Note des non-inscrits = 15.11 / 20
(69 notations)
33 Erotisme16 Amour38 Scénario38 Ecriture6 Humour
Proposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
laure topigne19/12/16 20Il y a, dans ce texte, quelque chose d’hallucinatoire qui est propre aux meilleurs écrits de Calpurnia. Plusieurs scènes sont d’une densité étouffante ainsi celles de lecture sur la chaise vibrante.
MarkTen19/12/16  18Je cherche le bon qualificatif
Jakin19/12/16 19Un érotisme à fleur de peau servi par une plume de très haut niveau. Superbe !
ldcc19/12/16  19Jouait-il du Beethoven debout ? Cela dit, je n'ai rien à ajouter à ce que je lis plus haut. Si : fabuleuse trouvaille que celle des cendres du défunt qui se collent à la peau de ses anciennes maîtresses.
radagast19/12/16  19tout y est: émotions, sensualité, sexe. Quel talent.
Crabou19/12/16 20J'adore ce genre de scénario et ça donne vraiment envie de le vivre. Bravo
favasso20/12/16 19Je n'ai pas le coeur à critiquer le coté musical du texte car il récèle trop de qualités par ailleurs, en particulier l'originalité.
justine-20/12/16  19Texte remarquable à tous points de vue.
Catherine21/12/16 Perso, les circonvolutions de la langue me laissent froid, tout comme Bite Au Vent. Et le groupe de lesbiennes qui baisent dans les cendres de leur ancien amant, ça me la fout en berne. Je ne note pas pour ne pas plomber cette invraisemblable moyenne.
ptilu29/12/16  20Je ne mets pourtant jamais 20, mais impossible de faire autrement. Mon texte de référence pour bien longtemps. J'ai aimé cette histoire, adoré le scénario, me suis régalé de l'écriture. J'ai vécu la soirée, la nuit, le petit matin avec elles. Merci.
lc8804/07/17  10Je n'ai vraiment pas compris le concert laudatif de notes. L'écriture n'est pas mal mais moins bonne que d'habitude. On peine à terminer car le style est lourd et le scénario, du grand n'importe quoi. Je n'ai vraiment pas aimé.
Hoazin26/03/18  La première partie est excellente, jusqu'à ce que la femme rentre. C'est très évocateur, d'une douce ambiance, original ! Par la suite, j'étais déçu, c'est illisible à mon goût, c'était nettement moins imaginatif, beaucoup plus classique et conformiste...
Hoazin26/03/18    Je garde un sentiment de frustration parce que la première partie est vite oubliée, le reste est fade. Je suis surpris que tu nommes la sonate ainsi, car tu sais que ça ne vient pas de Beethoven, ton histoire convient beaucoup à la vraie origine !