Noter ce texte

n° 18050Biwood25/08/17
La fille du métro
critères:  fh complexe gymnastiqu train pénétratio init confession
Résumé:  Quand il faut perdre sa virginité.
7068 caractères       
Auteur : Biwood

 

Note générale = 12.66 / 20
(58 notations)
Note des inscrits = 13.04 / 20
(12 notations)
Note des non-inscrits = 9.60 / 20
(46 notations)
2 Erotisme7 Amour15 Scénario5 Ecriture0 Humour
Proposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
Cloud2226/08/17  12Votre récit a quelque chose de touchant et est à contre-pied de la tendance générale sur Rêvebébé. Sa naïveté (vraie ou fausse) est insupportable par moment. La forme mériterait d’être largement retravaillée.
athanagor27/08/17 12Récit original mais… « son vagin semblait m’accueillir à bras ouverts » Aaaaaah ! Vision d’horreur qui me rappelle un film où une chatte avait des dents (« Les dents de la mère » je crois) ! Ça me fait penser que ma psychanalyste doit m’attendre là...
Mirthrandir27/08/17  11L'idée n'est pas mauvaise, mais la réalisation est un peu faiblarde. Avec un peu plus d'émotion et de conversation, ça passerait mieux ; et avec davantage d'application, la scène de sexe serait plus crédible.
charlie6727/08/17 15C'est mignon tout plein , cette histoire. Le style pourrait être amélioré et l'histoire un peu étoffée. Mais c'était un bon moment de lecture même si C'est trop court.
hidden side27/08/17  12Il y a une morale un peu maladroite (un peu comme l'image des "bras ouverts", quasi comique...) pour un texte très court qui manque effectivement de dialogues, mais bon, ça se laisse lire et c'est respectueux. Persévérez !
Shaeve28/08/17  Le départ accroche, ensuite c’est un peu court, un peu bâclé pour dire comme je ressens.
LastHorizon28/08/17 14Et paf ! Concis et direct, sans détails inutiles, ce texte va à l'essentiel. J'ai retrouvé un peu de mon vécu dans cette histoire, ça m'a aidé à apprécier la lecture. Beau boulot.
Superman28/08/17  20J’adore, c’est mignon tout plein.
Predictor1829/08/17  17"...et envoyé toute la sauce...". La phrase qui gâche un beau récit très sensible et tout en émotions. Allez, on oublie ce que je considère comme un "faux pas" et on note à la vraie mesure.
Dany0129/08/17  12Pas mal, ce serait plus crédible si la conclusion n’était pas si précipitée.
CUku29/08/17  12Il y a du fond, mais on reste sur notre faim.
lc8804/09/17  12Pas mal, intéressant et agreable à lire mais un peu bâclé
mustang11/09/17  12"Enfin, en entendant Isabelle gémir, je sus que mon pénis était arrivé". waouh une pareille insensibilité ? à mon avis il faut consulter