Noter ce texte

n° 18109calpurnia03/10/17
Ascenseur vers l'azur
critères:  extracon ascenseur miroir
Résumé:  Le meilleur moment de l'amour n'est-il pas l'ascension de l'escalier ?
11343 caractères       
Auteur : Calpurnia

 

Note générale = 16.56 / 20
(63 notations)
Note des inscrits = 16.97 / 20
(12 notations)
Note des non-inscrits = 13.51 / 20
(51 notations)
17 Erotisme2 Amour22 Scénario34 Ecriture1 Humour
Proposer des promotions

 

IntervenantDateLui écrireNoteAppréciations
GLJC03/10/17  18Une histoire courte mais une mise en pression savamment orchestrée. Calpurnia est toujours une orfèvre des mots !
charlie6703/10/17 20Pour Clemenceau, le meilleur moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier. Pour Calpurnia, c'est l'ascenseur. Un texte finement ciselé, du grand art.
anatoile03/10/17  13Ah non, je ne comprends pas ces notes. Soit l’ascenseur est très très lent, soit les caresses sont très très rapides. Il ne se passe rien, on n'apprend rien sur les personnages. Beaucoup de mots pour rien.
chamallow04/10/17  19Quel texte ! Les vingt-neuf étages d'un délicieux enchantement épistolaire. On regrettera seulement que l'érotisme s'arrête à la sortie de l'ascenseur.
julie4404/10/17  18L'érotisme ? Quel érotisme ? Au crédit de ce petit bijou cependant, une écriture parfaite, toute en nuances et en sensibilité.
Catherine04/10/17 12Ha, la plume, la plume, la plume ! On aurait préférè qu'elle lui en taille une, de plume ! Au moins il se serait passé quelque chose et l'histoire serait devenue plausible ! Parce que là, sauf à être dans un ascenseur du Burj Khalifa...
ravatel04/10/17  15Bjr, Quelle jolie pièce que cet ascenseur! A présent que tout le monde est sur le pas de la porte, nous allons sans aucun doute...pénétrer...un monde plein de courbes et déliés, au rythme de la plume orchestrant votre jolie écriture...
athanagor04/10/17 16J’aime beaucoup l’idée de focaliser sur un espace-temps restreint qui offre, qui plus est, quelques parallèles intéressantes. Cette lecture friandise est très plaisante. Et puis j’apprends toujours de nouveaux mots avec Calpurnia, le dico est mon ami.
lc8805/10/17  20Superbe moment de lecture où l'érotisme est dans ce que l'on imagine. Quelle maîtrise du texte, bravo
laure topigne06/10/17 19On aurait souhaité quelques étages de plus à cet immeuble ou un ascenseur nettement plus lent que la moyenne ! Jusqu’où se serait alors envolé le lyrisme de Calpurnia et dans quel état aurions-nous accueilli ces tourtereaux atteignant au nid.
loaou09/10/17 17Un prélude amoureux qui illustre bien la relativité du temps. Un (petit) regret : je trouve que le choix des 4 mots échangés casse l'ambiance exclusivement sensuelle imposée par le reste du récit et l'absence d'autre dialogue.
Trubert12/10/17  17J'ai l'impression que ce texte décrit une scène au ralenti.
calpurnia04/10/17  J'avais un temps envisagé de situer l'action dans la tour nord du WTC le 11 sept. 2001, lorsque l'un des 4 ascenseurs express atteignent le 110è étage, à 8h46 (mais c'était un immeuble de bureaux). Mais Catherine est trop sensible pour supporter cela...
catherine05/10/17  T'aurais du, et pour bien que tu y ajoutes une écriture moins délayée, cela aurait donné la saveur qui manque cruellement à ton texte !