Evaluations de Athanagor
Les histoires dans l'ordre de ses notations

<= Back
Note :
 
 
 
1-20 / 471
Suivant >
Fin >>

      Tri par récit      Dernières notations

Obsédé sexuel courtois, sensible et à l'esprit perturbé en présence de femmes. Manque de chance : elles m'attirent terriblement.


Date
Titre, auteur, sérieNb carNotCommentairesMoy
17803
(26/02/17)
Dans ses yeux
Mériade
9934418Sans parler des qualités littéraires indéniables, je retrouve ici l'inconstance humaine dans toute sa splendeur. Tantôt puérils, excessifs, manipulateurs (y compris envers eux-même)... les personnages sont pourtant si beaux. On ne badine pas avec l'amour.++++
17565
(19/09/16)
Une histoire d'amour
Brodsky
2973418J’ai bien aimé ces instantanés poétiques qui, bout à bout, racontent une histoire. D’autant plus que certains tapent juste, pile poil sur le nerf à frisson. L’effet est saisissant : en parlant d’émotion et de ressenti, l’auteur vise l’essentiel. ++++
17347
(22/04/16)
Rencontre de l'Ange
Igitur
3250618Récit bouleversant où l'horreur et la tendresse se côtoient, où l'attentat, les secours sont très réalistes et où pourtant le merveilleux fait doucement sa place… Superbe fin, même si les tout derniers mots sont empruntés, mais quel emprunt.++++
16757
(14/04/15)
Poésie brodskyenne
Brodsky
1312018Fantastique, désespérée, impulsive, révoltée, contemplative et critique, écorchée, exaltée, amère, revendicatrice... La poésie de Brodsky est complexe comme une vie. C'est peut être pour ça qu'elle me touche.++++
13973
(04/08/10)
Quatorze centimètres
Pieteke
1621718Nos années lycée : les vestiaires, les filles, le premier cinémamoureux, le 14 cm qui pourrait être un zozotement ou des oreilles décollées. Les premières fois et la vraie première fois, celle qui compte... C'est finement raconté ! J'ai adoré !++++
Ecriture
10372
(30/04/06)
Branleur !
Maurillo
2227918Ça pourrait être le récit désolant d'un accro de la branlette (pathologie réelle), mais la virtuosité de l'auteur en fait quelque chose de jubilatoire. Au lieu de toucher le fond, il atteint les sommets... d'un jet puissant. ++++
Ecriture
18113
(07/10/17)
La fente ou la forme
Samuel
718417Récit qui ressemble à une scène coupée d’Eyes Wide Shut. L’ambiance est plantée en quelques lignes, le dialogue qui suit entretient une atmosphère chargée d’hormones, trouble et ambiguë. C’est très efficace et grisant. J’ai plongé sans préliminaires.++++
18087
(22/09/17)
Mon stage chez Jasmine
Olivk
1788717Je suis conquis à 95 % par cette histoire lumineuse, drôle et barrée. Les 5 % en réserve sont bloqués par l’empreinte religieuse (faux blasphèmes, etc.) qui me semble incongrue ici… ou alors il faut être plus clair pour que les gars d’en bas comprennent.++++
18048
(18/08/17)
Brainstorming pendant la FOP
Radagast
1436317Un récit hors norme ? Non, au contraire, mais pour une fois c’est un vrai bonheur. Rad nous écrit un plan Q(ualité) tel que je les aime. La DRH a bon goût (je me marre encore) mais n’est pas très professionnelle (perso, avec une telle pro c’est dur).++++
18023
(31/07/17)
Julien et le monde des femmes
Hidden Side
Le Monde Inversé (0)
4923517Très intéressant et agréable à lire... Effectivement, la démonstration pourrait être encore plus percutante, mais le texte est déjà bien pédagogique. J'ai particulièrement aimé les prises de conscience et les rechutes de toutes ces clitocrates.+++
17852
(30/03/17)
Monsieur Ferdinand est économe
Charlie67
1264117Une écriture savoureuse, un leitmotiv jubilatoire, un quiproquo qui fait la farce : c’est parfait… sauf le casting où j’aurais vu quelqu’un de plus clownesque que Cary Grant, pourquoi pas Buster Keaton ? La toute fin me semble dispensable.++++
17720
(03/01/17)
Zéphyr
Radagast
1054717Merci d'avoir su écrire une belle histoire à partir d'un de ces petits moments qui nous font oublier le temps et le quotidien. Les mots rares ne me gênent pas ici, ils collent très bien à l'aspect idyllique et chimérique du récit. ++++
17573
(26/09/16)
Alice se venge
Jakin
1647817Je m’étonne que la zoophilie ait passé la charte. (J’déconne !) Cette variation sur Alice est un délice. L’écriture glisse comme le zip d’un Levi’s (Carroll, merci Gainsbourg). Si Alice ne suce que des dragées, je doute que l’auteur ne fume que du tabac !++++
17569
(21/09/16)
La Grotte aux Fées
Someone Else
9837717Les méchants sont décidément très méchants et tous bandent mous. Les héros, eux, sont beaux, intelligents et sont des supers coups. Ceci dit, quelle histoire ! J'ai pris ma leçon. Et l'écriture est croustillante à souhait. ++++
17564
(18/09/16)
Histoires sans paroles
Sarah
1091217Sous une apparente simplicité, ce petit texte à la construction implacable est très efficace : la répétition et l'escalade m'ont permis d'entrevoir la suite, sans toutefois me sentir blasé, au contraire, je l'attendais un rien fiévreux. Bravo.++++
17554
(06/09/16)
On va s'aimer
Calpurnia
2516017J'ai bien aimé le ton neutre et descriptif de la narration, en contraste avec la farce qui se joue. J'entendais André Dussollier, voix off d'Amélie Poulain, me commenter cette bouffonnerie, qui est finalement tout sauf légère. Très réussi. ++++
17508
(11/08/16)
Grève
Radagast
2833317Après une journée « sans », Radagast me réconcilie avec l’humanité. De toutes les fins, tordues ou nauséabondes, que j’ai pu imaginer, il m’a surpris avec une belle chute. Le reste est déjà dit et j’y adhère. Bravo !++++
17489
(27/07/16)
Trucidez-les tous !
Brodsky
929917Un beau pétage de plomb dans les grandes largeurs ! Et en plus ça dégraisse, parfum ammoniac. Les djeuns prennent cher, mais z'ont cherché aussi. Cependant un doute monstrueux m'habite : Brod serait-il devenu lui-même chasseur de chasseurs ? +++
17464
(10/07/16)
Résonance primitive - 5
Lokz
Résonance primitive (5)
3272217« Je bafoue sa beauté avec délice et en découvre une autre, plus sauvage. » J'aurais aimé l'avoir écrit ! Nouvel épisode délectable et pervers, érotique et trash, intello-bobo et bestial... C'est un mélange instable, un équilibre précaire. Remarquable.+++
17417
(10/06/16)
Ilsa, la Vipère des Bermudes - 1ère partie
Brodsky
Ilsa for ever (6)
1407117Après cinq épisodes bien frappés, Brodsky pouvait-il mettre la barre plus haut et continuer de me balader dans ses délires ? Bien sûr. En y incorporant de nouveaux personnages bien jouissifs et un contexte encore plus loufoque ! +++